Carsat Centre-Ouest

Espace Virtuel Entreprises

Le site de l'offre de services aux entreprises de la Carsat Centre-Ouest

Santé et conditions de travail > Projet professionnel du salarié > Accompagner le retour en entreprise.

Imprimer cette page

Le Service Social de la CARSAT Centre Ouest accompagne votre salarié dans son projet de reprise de travail

Votre salarié est confronté, ou est susceptible d’être confronté, à un problème d’emploi du fait de son état de santé : la CARSAT le conseille et l’accompagne dans l’élaboration et la mise en œuvre de son projet de reprise de travail (notamment dans la mobilisation de dispositifs pendant l’arrêt de travail : contrat de rééducation en entreprise, bilan de compétences, formation…).

Le Service Social coordonne son action avec celle des nombreux partenaires du maintien dans l’emploi.

Questions / Réponses

  • 1 - Qu’est-ce qu’un stage de rééducation professionnelle ?

    Les personnes qui souhaitent approfondir un projet professionnel et se qualifier peuvent être orientées par la Commission des Droits et de l’Autonomie (CDAPH) vers les Centres de Rééducation Professionnelle (CRP). Les stages proposés par les CRP permettent de suivre une formation qualifiante de longue durée (entre 10 et 30 mois). Ils se déroulent dans un centre offrant un environnement médico-social adapté. La personne handicapée peut bénéficier d’une rémunération. Les frais de séjour peuvent être pris en charge par l’organisme d’assurance maladie.

  • 2 - Qui attribue la pension d’invalidité ?

    Elle est attribuée par un organisme de sécurité sociale aux personnes qui, suite à un accident ou une maladie non professionnel(le), ont vu leur capacité de travail réduite des 2/3 (c’est-à-dire si elle ne lui laisse pas la possibilité de travailler pour un salaire supérieur au 1/3 de ce qu’il touchait auparavant). La pension d’invalidité est un titre permettant d’attester du statut de personne handicapée.

  • 3 - Qui attribue la rente d’incapacité permanente (IPP) accident du travail et maladie professionnelle ?

    Elle est attribuée par un organisme de sécurité sociale à la suite d’un accident du travail ou d’une maladie professionnelle lorsque la personne est « consolidée » et garde néanmoins des séquelles qui ne lui permettront jamais de retrouver la totalité de ses capacités antérieures. Afin de compenser cette perte d’intégrité physique et de capacité de gain, l’organisme de sécurité sociale attribue à l’assuré soit une rente viagère (lorsque le taux d’incapacité (IPP) est > à 10%), soit une indemnité en capital (taux d’incapacité (IPP) est < à 10%). Seule une rente avec un taux d’incapacité permanent supérieur à 10% confère le statut de personne handicapée.

Partager

Partager sur Facebook

Partager sur Twitter

Partager sur Google+

Partager par e-mail